Alterna'tour c'est fini...


 

... mais la résistance (musicale et humaine) continu !

 

 

 

Nous avons fait un voyage exceptionnel tout au long de cet été, avec comme point final le Fan Fest à Rosia Montana, Roumanie entre le 13 et le 16 août. 10 ans que le festival existe, plus de 15 ans que le village résiste à une compagnie minière canadienne qui souhaiterait voir ces 7 massifs montagneux des Carpates se transformer en la plus grande mine d'or à ciel ouvert d'Europe !

Nous n'aurions pas pu y arriver sans le soutien et l'énergie des nombreuses personnes que nous avons rencontrés sur notre route, ou que nous connaissions déjà, et qui nous accueilli et suivi dans ce projet délirant...

Merci ...

à La Grée, Notre-Dame-des-Landes ;
à la Zad d'Oléron ;
à la Zad d'Agen ;
au Radeau Actif ;
à la mairie de Saint-Fiel pour le prêt de sa salle des fêtes ;
à David pour le son ce soir-là ;
à la Maison de Résistance à Bure ;
au Collectif Stop Mines 23 ;
à la Zad de Roybon pour son invitation à venir quand nous voulons, même si on n'a pas pu venir cet été, on va remédier à ça le plus rapidement possible !
à toute l'équipe du Fan Fest, à Tudor, Roxanna, pour leur accueil, à l'équipe de sonorisation ;

Merci à tous les zadistes, à tous les dissidents, tous les résistants ;

(Merci au garde forestier autrichien de ne pas nous avoir viré du parc naturel pour la nuit)

Nous avons partagé des moments exceptionnels, nous avons appris beaucoup,

Nous nous sommes prouvé, s'il était nécessaire, que nous n'étions pas seuls dans nos combats, que nos combats sont le même au fond, de France jusqu'en Roumanie ou ailleurs, par divers moyens, nous luttons tous pour qu'un autre monde soit possible.

La solidarité est une arme que ceux qui nous gouvernent ne maîtrisent pas car c'est une chose qu'ils ne connaissent pas dans leur triste monde individualiste.

Nous avons aussi perdu quelques illusions.

Nous avons cru en la victoire de Rosia Montana, en Roumanie,

Nous avons cru que Skouries, en Grèce était sauvé,

Grâce à la mobilisation populaire, les gouvernements roumains et grecs auraient bouté les compagnie minière canadienne hors de leurs frontières, mais les militants du monde entier nous ont révélé une tout autre réalité...

Ni le gouvernement roumain, ni le gouvernement grec n'ont levé le petit doigt contre la puissante industrie minière.

Si les projets ne sont pas encore menés à bien, c'est uniquement grâce à la mobilisation de militants, de résistants, qui luttent depuis plusieurs années, en Espagne, en Grèce, en Roumanie, en Allemagne, en France, en Colombie ou au Pérou, quelque fois, trop souvent, au péril de leur vie.

En août 2015 une militante grecque nous apprend que la mine de Skouries (Grèce) est sur le point d'ouvrir. Les arbres sont coupés, les infrastructures construites ; et ce, malgré que la presse (en France) ait largement relayé l'abandon du projet par le gouvernement...

Et si Rosia Montana est sauvé, pour le moment, c’est une victoire au goût quelque peu amer, un triste répit pendant la procédure qu'a entamé la compagnie minière auprès du Tribunal arbitral de la Banque Mondiale  contre l'état roumain qui n'aurait pas fait tout son possible pour que la mine voit la jour, cela au nom d'accords économiques et commerciaux signés entre les gouvernements (en attendant TAFTA...). Un sursis de 3 ans maximum, qui pourrait se conclure par des dommages et intérêts colossaux (4 milliars de dollars!) à verser à la compagnie canadienne, et pendant ce temps d'autres projets miniers suivent leur cours en Roumanie, et ailleurs...

Mais alors que nous faisions escale dans les Carpates, plus de 1500 de militants du monde entier ont bloqué pendant près d'une journée la mine de Garrweiler en Rhénanie  (Allemagne), une des plus importantes mines de charbon dans l'ouest de l'Allemagne afin de dénoncer la pollution et les destructions dont elle (et toutes les autres) est (sont) responsable(s). Plusieurs villages devraient être rasés pour pouvoir agrandir la mine...

 

 

 

Partout la résistance s'organise, envers et contre tout,

 

 

 

Nous tous portons les voix de la révolte et de la contestation contre un monde qui n'est plus le notre depuis trop longtemps !

 


Pour Gaïa, pour Pacha Mama, pour la vie,

 

 

SOLIDARITÉ ET RÉSISTANCE, ALL AROUND THE WORLD ! NOTRE MOUVEMENT N'A PAS DE FRONTIÈRES.

 

 

 

LA MUSIQUE N'A PAS DE FRONTIÈRES !